Partenariat avec des groupes de femmes indigènes

En s'appuyant sur le dialogue actuel, la GRC s'efforcera d'établir des accords officiels avec Pauktuutit Inuit Women of Canada et l'Association des femmes autochtones du Canada. Ces ententes fourniront un cadre pour des réunions régulières, un dialogue et un engagement afin de déterminer les priorités de collaboration pour améliorer la sécurité et le bien-être des femmes et des enfants.

Pourquoi est-ce important

La violence contre les femmes et les filles autochtones au Canada est une tragédie nationale permanente. La GRC s'engage à améliorer les relations avec lescommunautés autochtones et à veiller à ce que les enquêtes soient solides et professionnelles tout en soutenant les victimes et leurs familles.


Août 2023

Mise à jour

La GRC continue d'appuyer la réconciliation par l'établissement et le renforcement de relations avec les organisations nationales de femmes autochtones. Le commissaire de la GRC Mike Duheme et la sous-commissaire Jodie Boudreau ont assisté à la réunion du conseil d'administration de l'association Pauktuutit Inuit Women of Canada (PIWC) le 7 juin 2023. La GRC met actuellement à jour le plan de travail établi conjointement avec Pauktuutit Inuit Women of Canada en fonction des nouveaux objectifs fixés pour 2023-2024. Ces objectifs consistent notamment à en apprendre davantage sur les aspects de l'Analyse comparative entre les sexes Plus appliquée au cadre particulier des Inuites, présentés aux employés de la GRC en mai 2023, et à les intégrer aux programmes et aux politiques de la GRC.

La GRC collabore aussi avec l'Association des femmes autochtones du Canada afin d'établir une entente de collaboration et de cerner des initiatives communes, en accordant la priorité aux actions relatives aux femmes, aux filles et aux personnes bispirituelles autochtones disparues et assassinées.

La GRC collabore avec l'Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), une organisation représentant les Inuits de toutes les identités de genre, à un certain nombre d'initiatives axées sur les femmes dans le cadre d'un plan de travail conjoint. En réponse au Plan d'action national inuit sur la disparition et les assassinats de femmes, de filles et de personnes deux esprits, lesbien, gai, bisexuel, transgenre, queer, en questionnement, intersexué, asexuel + (2ELGBTQQIA+) inuites, la GRC et l'Inuit Tapiriit Kanatami ont organisé un échange de connaissances sur la lutte contre la traite de personnes en mars 2023. Cette activité a rassemblé des survivantes ayant une expérience vécue, des organisations communautaires inuites et des intervenants de la GRC afin d'établir des relations entre la GRC et les organisations communautaires inuites, et d'échanger des connaissances sur les réalités de la traite de personnes pour les femmes, les filles et les personnes aux diverses identités de genre inuites.

Mai 2022

Mise à jour

La GRC continue d'élaborer des ententes pour favoriser la réconciliation avec certaines communautés et organisations. Un plan de travail est en cours d'élaboration avec Pauktuutit Inuit Women of Canada dans le cadre de l'accord de collaboration signé en 2021. Un plan a également été établi avec Inuit Tapiriit Kanatami en avril 2022. Il aidera à réparer, à reconstruire et à améliorer les relations avec les communautés de l'Inuit Nunangat.

L'élaboration et la mise en œuvre de plans de travail avec les organismes nationaux de femmes autochtones se poursuivront. Ces plans resteront flexibles et pourront être adaptés en fonction des besoins organisationnels des parties. La GRC reconnaît l'importance de travailler avec ces organismes pour garantir l'avancement des priorités communes et s'engage à se pencher sur les questions relatives à la sécurité et au bien-être des femmes et des filles autochtones.


Date de modification :