Déclaration du surintendant Paul Beauchesne concernant le décès du gendarme Richer Dubuc

7 mars 2017
Nouveau-Brunswick

Déclaration

Voici une déclaration du surintendant Paul Beauchesne, officier responsable du Service régional de Codiac de la GRC, concernant le gendarme Richer Dubuc, 42 ans, qui est décédé dans une collision survenue le 6 mars 2017 alors qu'il était de service à titre de membre de l'Équipe intégrée de la police des frontières de la GRC à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec.

À titre d'officier responsable du Service régional de Codiac de la GRC et au nom de tout le personnel, j'offre mes condoléances à la famille du gendarme Dubuc. Il a commencé sa carrière à la GRC en 2009 au Service régional de Codiac de la GRC, après avoir terminé sa formation à la Division Dépôt de la GRC. Le gendarme Dubuc réalisait un rêve.

Il venait tout juste d'être muté à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, en janvier 2017.

Le gendarme Dubuc était un homme corpulent avec une personnalité à la hauteur. Ses collègues l'appelaient le gentil géant, car il était très grand et toujours de bonne humeur. On se souviendra de lui comme d'une personne qui avait toujours le sourire au visage, mais aussi comme un homme toujours prêt à se porter à la défense d'autrui et à donner un coup de main à son prochain, au travail comme dans la vie privée.

Comme policier, sa plus grande qualité était de pouvoir nouer des relations avec tous les gens qu'il rencontrait, et il pouvait souvent régler une situation délicate simplement en écoutant et en parlant aux parties concernées.

Personne n'oubliera son travail à Moncton, à Dieppe et à Riverview, ainsi que sa contribution au sein de la police. Son décès nous touche tous.

–30–

Date de modification :