Arrestation d’un homme en lien avec des crimes violents

19 novembre 2020
Stephenville (Terre-Neuve-et-Labrador)

Communiqué de presse

Images

James Malcolm Stagg, 40 ans, a été arrêté par la GRC en lien avec des crimes violents commis le 18 novembre, à Stephenville.

Vers 2 h du matin, la police a été informée d'un cambriolage à domicile survenu dans un appartement de la promenade Oregon. James Stagg serait entré par effraction dans le logement, puis il aurait agressé et menacé un homme avec un couteau afin de lui voler des biens personnels. Ce dernier a quitté l'appartement pour aller chercher de l'aide, et pendant ce temps le suspect a agressé sexuellement l'autre personne qui était restée dans l'appartement. Des policiers se sont rendus sur les lieux, mais à leur arrivée James Stagg avait déjà quitté les lieux.

La GRC a fait appel à un chien policier, mais il n'a pas été possible de retrouver le suspect. La police a continué les recherches pendant la nuit.

Peu de temps après, vers 11 h, la police a repéré le suspect. Il était dans un autre immeuble d'habitation de la promenade Oregon. Ce dernier s'est barricadé à l'intérieur d'un appartement avec une femme et il a refusé de sortir. Pendant que la police négociait avec le suspect, ce dernier a agressé la femme. Les policiers sont alors entrés de force dans l'appartement. James Stagg a résisté à son arrestation, et les policiers ont dû utiliser une arme à impulsion (Taser) pour le maîtriser et le mettre en garde à vue. James Stagg a agressé, menacé et volé un autre homme qui se trouvait dans l'appartement avant l'arrivée des policiers.

Il a comparu en cour le 19 novembre, et il fait maintenant face aux accusations suivantes :

  • Introduction par effraction
  • Vol qualifié (deux chefs d'accusation)
  • Profération de menaces (deux chefs d'accusation)
  • Agression armée (trois chefs d'accusation)
  • Agression sexuelle à l'aide d'une arme
  • Séquestration
  • Résistance à l'arrestation
  • Possession d'une arme dans un dessein dangereux
  • Agression ayant causé des lésions corporelles
  • Manquement aux conditions de sa probation (deux chefs d'accusation)

Il a été mis en garde à vue et comparaîtra de nouveau en cour le lundi 23 novembre.

La GRC à Terre-Neuve-et-Labrador continue de remplir son mandat, qui est de veiller à la sécurité publique, de faire appliquer la loi et d'offrir des services de police prioritaires dans la province.

–30–

Contactez-nous

Détachement de Bay St. George
GRC – Terre-Neuve-et-Labrador
709-643-2118

Date de modification :