Mise à jour – La GRC dépose une accusation de traite des personnes contre un automobiliste intercepté pour conduite dangereuse

23 juin 2022
Municipalité rurale de Rosser (Manitoba)

Communiqué de presse

Images

Une arme à impulsions

Le 21 juin 2022, des agents des Services des crimes majeurs de la GRC ont de nouveau procédé à l'arrestation de Jean-François D'Asti-Brideau, résident de Laval (Québec) de 26 ans, accusé de traite des personnes. L'enquête a révélé que la passagère qui se trouvait dans le véhicule au moment du contrôle routier était victime de traite des personnes et se faisait transporter depuis le Québec. D'Asti-Brideau a été arrêté à Kamloops, en Colombie-Britannique, par des membres des Services des crimes majeurs de la GRC, du Groupe d'application ciblée de la loi du Détachement de la GRC de Kamloops et du Groupe tactique d'intervention du Programme des incidents critiques du District du Sud-Est.

Selon la sergente Morgan Page des Services des crimes majeurs de la GRC au Manitoba, « la traite des personnes s'entend du recrutement, du transport ou de l'hébergement de victimes. Ce type de crimes ne saute pas toujours aux yeux. Dans ce cas-ci, l'un de nos agents des Services de la circulation, sachant ce à quoi il devait porter attention, a relevé certains signes trahissant que ce couple n'était pas qu'il semblait être, puis a communiqué avec nous. Cet agent a très bien fait de nous en aviser : nous avons pu assurer une liaison avec des services de police d'autres provinces pour faire avancer l'enquête. »

D'Asti-Brideau a été accusé de traite des personnes, d'obtention d'un avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels et de proxénétisme en vue de rendre des services sexuels. Il demeure en détention et a été transporté à Winnipeg. L'enquête se poursuit.

Si vous possédez de l'information sur des cas suspectés de traite des personnes, veuillez communiquer avec votre service de police local ou, en tout anonymat, avec Échec au crime, au 1‑800‑222‑8477 ou en ligne à www.manitobacrimestoppers.com.


La GRC de Headingley arrête un conducteur imprévisible et le GCM mène une enquête - 22 janvier 2021

Le 19 janvier 2021 vers 18 heures, la GRC de Headingley a reçu un appel concernant un conducteur imprévisible qui roulait en direction nord sur la route périphérique. Les policiers ont arrêté le véhicule à environ un kilomètre à l'ouest de la route 7. En parlant aux occupants du véhicule, les policiers ont déterminé qu'ils s'étaient bagarrés, ce qui a mené à l'arrestation du conducteur.

Le conducteur est alors devenu agressif et a résisté à l'arrestation. Une fois sous garde, il a donné un faux nom. En apprenant le vrai nom du conducteur, les policiers ont découvert qu'il faisait l'objet de plusieurs mandats délivrés au Québec et en Ontario. En fouillant son véhicule, les policiers ont trouvé plusieurs armes, dont une arme à impulsions.

Le Groupe des crimes majeurs de la GRC du Manitoba a assumé la responsabilité de l'enquête, qu'elle mène en collaboration avec des services de police d'autres provinces.

Un homme de 26 ans du Québec est sous garde. Il est accusé de possession d'une arme à feu prohibée, de port d'arme dans un dessein dangereux, de possession d'une arme en contravention d'une ordonnance d'interdiction, de fraude à l'identité, d'entrave à un agent de la paix et de diverses infractions au Code de la route.

Le Groupe des crimes majeurs poursuit son enquête, car ces infractions ont été commises dans plusieurs territoires de compétence et sont de nature grave D'autres accusations pourraient être portées.

–30–

Contactez-nous

Tara Seel, agente des relations avec les médias
Relations avec les médias de la GRC
204-983-8497

www.rcmp-grc.gc.ca/mb
Twitter @rcmpmb | @GRCManitoba
http://www.facebook.com/rcmpmb | https://www.facebook.com/GRCManitoba

Numéro de dossier : 202185481

Date de modification :