Le Groupe de lutte contre l’exploitation des enfants dans Internet (GLEEI) de la GRC arrête sept personnes et dépose 65 accusations

9 juillet 2024
Portage la Prairie (Manitoba)

Communiqué de presse

Images

Signe de communiqué de presse de la GRC de le Groupe de la lutte contre l'exploitation des engants dans Internet

Entre le 2 février 2024 et le 4 juin 2024, des enquêteurs du Groupe de lutte contre l'exploitation des enfants dans Internet de la GRC au Manitoba a exécuté 10 mandats de perquisition à Portage la Prairie (Manitoba). Ils ont arrêté sept personnes et déposé 65 accusations.

L'enquête a commencé le 2 février 2024 lorsque la GRC de Portage a été informée qu'une jeune fille avait été aperçue dans la ville avec des hommes plus âgés. Les agents ont été en mesure de localiser cette dernière ainsi qu'une autre jeune fille. Toutes deux avaient 15 ans et elles auraient été exploitées dans le cadre d'une opération de traite de personnes à Portage.

L'enquête a révélé qu'une femme d'âge adulte se serait liée d'amitié avec les filles et leur aurait offert de passer du temps avec certaines de ses amies pour se procurer de la drogue et de l'argent. Les filles lui auraient fait confiance et auraient fréquenté avec elle des domiciles dans la ville entre juin 2023 et décembre 2023. Lorsqu'elles se seraient rendues avec la femme à l'un des domiciles, il y aurait eu un homme d'âge adulte qui leur aurait offert des drogues en échange d'actes sexuels. À de nombreuses occasions, les jeunes auraient été enfermées dans le domicile par la femme, qui serait restée sur place pendant toute l'interaction, et il leur était impossible de s'échapper.

Les jeunes se seraient livrés à des actes sexuels et auraient reçu des drogues, et parfois de l'argent, des hommes. La femme aurait également reçu un paiement sous forme de drogues, y compris de la méthamphétamine et de la cocaïne.

L'exploitation aurait compris l'envoi de photos intimes des hommes aux deux jeunes et l'exigence que ces dernières envoient également des photos. De plus, des communications entre plusieurs des hommes et la femme auraient eu lieu par l'entremise de Snapchat ou de Facebook Messenger afin de préparer ou d'obtenir des services des jeunes.

Lorsque les agents ont exécuté les mandats de perquisition pour des appareils, ils ont également saisi une grande quantité de méthamphétamine et de cocaïne, ainsi que 13 armes à feu, soit des carabines et des fusils de chasse.

Les personnes suivantes sont accusées :

Chasity Nicole Assiniboine, 43 ans, de la Première Nation de Long Plain –

  • Traite d'une personne de moins de 18 ans (deux chefs)
  • Leurre d'enfants (quatre chefs)
  • Profération de menaces (deux chefs)
  • Bénéficier des services sexuels fournis par une personne de moins de 18 ans
  • Publicité de services sexuels
  • Proxénétisme — personne âgée de moins de 18 ans

Sean Michael Boak, 40 ans, de Portage –

  • Contact sexuel
  • Leurre d'enfants (deux chefs)
  • Agression sexuelle
  • Possession de pornographie juvénile
  • Impression/publication/production de pornographie juvénile
  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans
  • Rendre accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite
  • Trafic de cocaïne
  • Manquement à une promesse (quatre chefs)

David Guy Howard Taylor, 40 ans, de Portage –

  • Agression sexuelle (deux chefs)
  • Contact sexuel (deux chefs)
  • Leurre d'enfants (deux chefs)
  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans
  • Trafic de cocaïne
  • Possession de cocaïne en vue d'en faire le trafic
  • Possession d'une arme à des fins dangereuses (deux chefs)
  • Possession non autorisée d'une arme à feu
  • Entreposage non sécuritaire d'une arme à feu
  • Possession de biens criminellement obtenus d'une valeur de moins de 5 000 $

Scott Joseph Taylor, 34 ans, de Portage –

  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans
  • Entreposage non sécuritaire d'une arme à feu

Wesley Clayton Roulette, 44 ans, de Portage –

  • Agression sexuelle (deux chefs)
  • Contact sexuel (deux chefs)
  • Leurre d'enfants (deux chefs)
  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans

Alexander Paul Lidster, 39 ans, de Portage –

  • Agression sexuelle
  • Contact sexuel
  • Leurre d'enfants (deux chefs)
  • Possession de pornographie juvénile
  • Impression/publication/fabrication de pornographie juvénile
  • Rendre accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite
  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans
  • Bénéficier de services sexuels
  • Trafic de cocaïne

Frank Peter Justin Tecza, 39 ans, de Portage –

  • Agression sexuelle
  • Contact sexuel
  • Leurre d'enfants (deux chefs)
  • Obtention de services sexuels moyennant rétribution — personne âgée de moins de 18 ans
  • Trafic de cocaïne
  • Possession de cocaïne en vue d'en faire le trafic
  • Possession de biens criminellement obtenus d'une valeur de moins de 5 000 $

Toutes les personnes accusées se connaissent.

« Les enquêteurs croient qu'il y a plus de victimes et de survivantes », précise l'inspecteur Shawn Pike, agent des services d'enquête des Services des crimes majeurs de la GRC. « Des renseignements ont amené les agents à apprendre qu'une jeune fille de 13 ou 14 ans qui n'est pas encore identifiée a également été exploitée par ce groupe. Nous demandons à quiconque détient de l'information à propos de cette opération ou y a survécu, de communiquer avec le Groupe de lutte contre l'exploitation des enfants dans Internet au 204‑984‑3129. »

« Si vous pensez que ces choses-là ne se passent pas dans votre collectivité, vous avez tort », a ajouté l'agent, » a ajouté l'agente Kirandeep Hira du GLEEI. « Il s'agit de traite de personnes, et elle se produit partout au Manitoba. Nous devons tous faire notre part pour protéger les victimes des trafiquants. Si vous voyez quelque chose, dites‑le. Les personnes qui participent à la production ou à l'échange de pornographie juvénile sont également présentes dans l'ensemble de la province, et nous sommes déterminés à sévir contre quiconque exploite des enfants. »

L'enquête se poursuit.

Pour toute personne qui a besoin de ressources, Klinic Community Health dispose d'une ligne d'urgence en cas d'agression sexuelle disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, au 204‑786‑8631 ou sans frais au 1‑888‑292‑7565. Klinic peut également aider quiconque souhaite signaler une agression sexuelle à une tierce partie, ce qui signifie que les victimes peuvent signaler l'agression sexuelle à une tierce partie reconnue, comme Klinic, et que ce crime est ensuite déclaré par Klinic à la police sans les renseignements permettant d'identifier la victime. Il est également possible de faire un signalement sur cyberaide.ca.

–30–

Contactez-nous

Téléphone: 204-983-8497
Courriel: RCMP.Media.GRC.Manitoba@rcmp-grc.gc.ca

Relations avec les médias, GRC

Tara Seel, agente des relations avec les médias
Caporale Julie Courchaine, agente des relations avec les médias
Sergent Paul Manaigre, agent des relations avec les médias
Robert Cyrenne, directeur, Communications et Relations avec les médias

www.rcmp-grc.gc.ca/mb
Twitter @rcmpmb | @GRCManitoba
http://www.facebook.com/rcmpmb | https://www.facebook.com/GRCManitoba

Numéro de dossier : 2024145291

Date de modification :