Intervenir auprès de personnes en crise

Les policiers sont souvent les premiers à intervenir auprès des personnes en détresse psychologique. Les premiers intervenants doivent faire preuve d'empathie et de patience dans ce genre de situation. En ayant des compétences en intervention et en désamorçage en cas de crise, les premiers intervenants peuvent aider à réduire les risques pour la personne en cause, le public et eux-mêmes.

Les policiers ne sont pas des médecins, il ne leur revient donc pas de poser un diagnostic en présence d'une personne en crise. Cela dit, ils doivent reconnaître les signes et les symptômes des troubles mentaux pour pouvoir en évaluer les risques et procéder au désamorçage de la crise s'il leur est possible de le faire.

Les policiers de la GRC se servent du Modèle d'intervention pour la gestion d'incidents (MIGI) lorsqu'ils interagissent avec les membres du public. Le MIGI met l'accent sur les stratégies de communication, qui comprennent le désamorçage. Les situations impliquant des personnes en détresse psychologique sont complexes et dynamiques. Les policiers peuvent se voir obligés de recourir à la force en plus des techniques de communication et de désamorçage.

La GRC a amélioré le cours sur l'intervention et le désamorçage en cas de crise à l'intention de tous les policiers de l'organisation. Cette formation obligatoire aide ces derniers à déterminer le moment où il convient d'utiliser les techniques d'intervention et de désamorçage ainsi que les façons de les appliquer. Ce cours est un complément à la formation suivie par les cadets à l'École de la GRC de même qu'à d'autres cours offerts dans les divisions et les détachements de la GRC.

Date de modification :